Mary Higgins Clark (3e partie)

Un jour tu verras

Première parution en 1993.

Résumé (LeLivredePoche) :

Meghan n'en croit pas ses yeux : là, dans ce service d'urgences hospitalières, la jeune fille qu'on vient d'amener, victime d'une grave agression, lui ressemble trait pour trait, comme une jumelle. Mais ce n'est là que la première des énigmes que la jeune femme, avocate reconvertie dans le journalisme, va devoir affronter. Un père disparu dans un mystérieux accident. Une clinique spécialisée dans la fécondation in vitro et l'élaboration de clones humains. L'ombre d'un serial killer...

Ce que j'en ai pensé :

Dans cet opus, Mary Higgins Clark fait preuve d'un grand talent, elle y manie angoisse et suspense. Ce n'est pas son meilleur scénario mais il reste néanmoins bon, agréable à lire et avec une intrigue qui tient debout et qui nous tient en haleine.

Au commencement etait le crime

Paru en 1993.

Résumé (LeLivredePoche) :

Malice domestic : l'expression désigne le crime maison, celui qui intervient entre frères ou conjoints, amants ou maîtresses. Celui qui viole le sanctuaire familial, laissant le cadavre dans la baignoire ou devant la cheminée... Le premier "crime maison" connu, rappelle ici la romancière de La nuit du renard, et de Recherche jeune femme aimant danser, fut le meurtre d'Abel par Caïn. L'histoire d'Oedipe ou celle de Hamlet s'inscrivent également dans cette longue tradition. Les dix-sept recits de ce volume vous en feront découvrir de toutes sortes, pour frissonner, pour s'interroger, et parfois même pour rire.

Ce que j'en ai pensé :

Recueil de nouvelles non-écrites par Mary Higgins Clark. Je n'accroche pas beaucoup. Je ne suis pas fan des styles d'écritures des auteurs, ni des histoires en elle-même.

Souviens toi

Livre publié en 1994.

Résumé (LeLivredePoche) :

Menley et mari Adam, brillant avocat new-yorkais, se sont installés pour l'été à Cape Cod, station balnéaire chic, avec leur petite fille. Une obsession pour eux : surmonter le traumatisme dû à la disparition accidentelle de leur premier bébé. Mais on ne parle à Cape Cod que de la mort d'une richissime jeune femme, et des soupçons de meutre qui pèsent sur son mari, héritier de sa fortune. Dans le même temps, Menley se sent menacée, dans la splendide demeure ancienne que le couple a louée, théâtre, deux siècles plus tôt, d'événements dramatiques..

Ce que j'en ai pensé :

Un vrai coup de coeur ! Cette histoire m'a rendu tellement triste en la lisant, je me suis sentie un peu blessée (pour le personnage) également quand le dénouement était proche. En bref, je l'ai aimé parce qu'il m'a fait ressentir différentes émotions.

Douce nuit

Roman publié en 1995.

Résumé (LeLivredePoche) :

Brian, sept ans, n'a plus qu'une seule idée, qu'un seul espoir : la médaille de saint Christophe, donnée par sa grand-mère, pourrait sauver la vie de son papa, hospitalisé pour une grave maladie... C'est grand-mère qui l'affirme, elle ne peut pas se tromper. Aussi, lorsqu'une inconnue s'enfuit avec le portefeuille de sa mère, où se trouve la médaille, il n'hésite pas à se lancer à ses trousses, abandonnant la féerie du Rockfeller Center illuminé pour la nuit de Noël. Et le cauchemar commence, pour Brian et pour sa mère.

Ce que j'en ai pensé :

Quel beau et magnifique conte à suspense de Noël. Le combat de ce jeune garçon qui veut absolument récupérer un objet cher à son coeur. C'est un roman très touchant et attendrissant.

Ce que vivent les roses

Livre publié en 1995.

Résumé (LeLivredePoche) :

Par deux fois, à quelques semaines d'intervalle, Kerry McGrath fait une constation troublante : le Dr Smith, chirurgien plasticien, donne à ses patientes le visage de Suzanne, une jeune femme assassinée quelques années plus tôt. Alors procureur-adjoint, Kerry avait fait condamner le mari de Suzanne... Saisie de doutes, Kerry veut faire rouvrir le dossier, mais personne ne semble y tenir, ni son patron, ni son ex-mari, ni même son vieil ami, le sénateur Hoover.

Ce que j'en ai pensé :

Dans ce roman, on est pris dans le combat de cette femme pour découvrir la vérité, et lever le voile sur une possible erreur judiciaire qu'elle a elle-même commise. Une histoire complexe, étrange et fascinante qui peut laisser perplexe parfois.

Ajouter un commentaire