Donato Carrisi

Donato carrisi

Donato Carrisi est un auteur italien qui est juriste de formation et spécialiste en criminologie et en sciences du comportement. Mais il a délaissé la pratique du droit pour se tourner vers l'écriture.

Le chuchoteur

"Le chuchoteur" est son premier roman dont la première publication date de 2009.

Résumé (LelivredePoche) :

Cinq petites filles ont disparu. Cinq petites fosses ont été creusées dans la clairière. Au fond de chacune, un petit bras, le gauche. Depuis le début de l'enquête, le criminologue Goran Gavila et son équipe ont l'impression d'être manipulés. Chaque découverte macabre les oriente vers un assassin différent. Lorsqu'ils découvrent un sixième bras, appartenant à une victime inconnue, ils appellent en renfort Mila Vasquez, experte en affaires d'enlèvement. Dans le huis clos d'un appartement, Gavila et ses agents vont échafauder une théorie à laquelle nul ne veut croire...

Ce que j'en ai pensé :

Un vrai roman policier, un thriller limite horifique qui prend les tripes comme il faut. L'histoire est d'autant plus touchante et à la fois gênante parce qu'elle est tirée de faits réels, et que la mise en scène et le style d'écriture nous plonge dans l'intrigue. J'ai n'ai pas pu lâcher ce livre avant de l'avoir fini, je me suis sentie comme faisant partie de l'équipe des enquêteurs, et pour ça, je dis "Merci".

Le tribunal des ames

"Le tribunal des âmes" est le deuxième roman de l'auteur, publié pour la première fois en 2011.

Résumé (LelivredePoche) :

Rome. Sa dolce vita, son Capitole, ses foules de pèlerins, ses hordes de touristes. Sa pluie battante, ses sombres ruelles, ses labyrinthes souterrains et ses meurtriers insaisissables. Marcus est un homme sans passé. Il y a un an, il a été grièvement blessé et a perdu la mémoire. Aujourd'hui, il est le seul à pouvoir élucider la disparition d'une jeune étudiante kidnappée. Sa spécialité : analyser les scènes de crime. Sandra est enquêtrice photo pour la police scientifique. Elle aussi recueille les indices sur les lieux où la vie a dérapé. Il y a un an, son mari est tombé du haut d'un immeuble désaffecté. Elle n'a jamais tout à fait cru à un accident.

Ce que j'en ai pensé :

Sur ce deuxième roman, Donato Carrisi installe encore un scénario machiavélique, et très juste, qui en devient effrayant. Il faut souligner le travail de recherche que l'écrivain fait car il n'y pas d'incohérence, du moins pas à mes yeux, et encore en une fois il met le doigt au bon endroit pour emmener le lecteur très loin. Même si j'ai été, je l'avoue, moins passionnée par ce roman notamment parce qu'il touche (un peu) à l'Eglise et que je me sens toujours un peu mal à l'aise lorsqu'il s'agit d'une religion, ce deuxième livre est tout aussi réussi que le premier.

L ecorchee

"L'écorchée" est le troisième livre de Donato Carrisi, qui est la suite du "chuchoteur" et qui est paru en 2013.

Résumé (LelivredePoche) :

Sept ans après s'être mesurée au Chuchoteur, Mila Vasquez travaille aux Limbes, le département des personnes disparues. Incapable d'éprouver la moindre émotion et portant dans sa chair la marque des ténèbres, Mila excelle dans la recherche de ceux qui, un jour, se sont évanouis dans la nature. Elle seule ne peut oublier ces "victimes potentielles d'homicides". Soudain, l'un deux réapparaît... et tue. Un à un, ceux dont les portraits ornent les murs des Limbes, reviennent, transformés en assassins. Epaulée par l'agent spécial Simon Berish, expert en interrogatoires et féru d'anthropologie, Mila devra echafauder une hypoyhèse convaincante, solide, rationnelle. Une "hypothèse du mal".

Ce que j'en ai pensé :

Suite efficace, effrayante, captivante, ennivrante dont je n'ai pas su me passer après avoir commencé. Encore une fois, il m'a été presque impossible de décrocher de ce récit tordu. On retrouve l'agent Mila Vasquez dans un nouvel univers de travail, sept ans après, et je finis finalement par l'apprécier dans ce roman. J'ai eu de la peine pour elle, et je suis du coup impatiente de lire la suite, le troisième "tome".

La femme aux fleurs de papier

C'est le troisième roman de l'écrivain sorti en 2012, 2014 pour la version française.

Résumé (LeLivredePoche) :

La nuit du 14 au 15 avril 1912, le Titanic sombre au beau milieu de son voyage inaugural. Un passager descend dans sa cabine de première classe et revêt un smoking et remonte sur le pont. Au lieu de chercher à sauver sa peau, il allume un cigare et attend la mort.
En 1916, dans les tranchées du mont Fumo, quatre ans jour pour jour après le naufrage du Titanic, un soldat italien est fait prisonnier. A moins qu'il ne révèle son nom et son grade, il sera fusillé le lendemain. Jacob Roumann, médecin autrichien, n'a qu'une nuit pour le faire parler. Mais le prisonnier veut diriger l'interrogatoire. Sa vie, décrète-t-il, tient à trois questions : Qui est Guzman ? Qui suis-je ? Et qui était l'homme qui fumait sur le Titanic ? Dans ce huis clos se noue alors entre les deux ennemis une alliance étrange autour d'un mystère qui a traversé le temps et su défier la mort.

Ce que j'en ai pensé :

Ce quatrième roman est bien différent des précédents. C'est probablement pour cela que j'ai moins apprécié. Il s'attaque à un mystère aujourd'hui toujours non-résolu : Qui était l'homme qui fumait sur le Titanic pendant qu'il coulait ? Parce que oui, toute cette histoire part bien d'une réalité, les survivants avaient tous vu un homme fumant alors que tout le monde essayait de s'échapper du navire. Donato Carrisi y apporte une réponse (imaginée évidemment) avec ce livre léger et plein de récits envoûtants. Je suis quand même restée perplexe à la fin : Quoi ? ça se finit sur ça ?
 

 

 

Note : Donato Carrisi a sorti son cinquième roman qui s'appelle "Malefico", et qui est (à priori) la suite de son deuxième roman "Le tribunal des âmes".  Je ne l'ai pas encore lu, mais je mettrai l'article à jour lorsque ce sera fait.

Ajouter un commentaire